top of page
  • Photo du rédacteurnenooke

LE TAMARIS


Plantation du tamaris

Tamaris plantation tamarix

Le tamaris se plante de préférence

en automne mais également

jusqu’au printemps si il ne gèle pas dans votre région.

Le tamaris résiste au froid et au gel allant jusqu’à -5°.

Le tamaris a besoin de soleil pour bien fleurir

Il aime les sols légers, bien drainés, voire sableux.

Il déteste les sols humides.

Evitez la proximité d’une habitation ou d’un lieu de vie

comme une terrasse car ses fleurs s’envolent partout

Suivez nos conseils de plantation.

Les Tamaris nécessitent un arrosage

abondant lors de la plantation

ainsi qu’un bon paillage qui limitera les risques

de gelée pour la terre et les racines.

Multiplication du tamaris :

La technique de multiplication du tamaris

la plus simple et rapide est le bouturage du tamaris.

La période de bouturage du tamaris a lieu

en fin d’hiver et au printemps.

On peut éventuellement bouturer en décembre

sur des tiges ligneuses de 15-20 cm environ.

Prélever les boutures sur les rameaux herbacés

(n’ayant pas encore formé de bois dur).

Planter les boutures dans un terreau spécial bouturage

ou un mélange de terreau et de sable de rivière.

Placez vos boutures sous abri si cela a lieu l’hiver.

Voici la technique du bouturage des arbustes

Taille et entretien du tamaris

La taille est importante sur le Tamaris

car elle permet de garder

un port compact et d’avoir

une meilleure floraison.

Afin de favoriser la floraison,

taillez après la floraison les tamaris

qui fleurissent au printemps et en fin d’été

pour ceux qui fleurissent l’été.

Vous pouvez effectuer cette opération à l’automne

si la floraison est tardive.

Le tamaris réclame très peu de soins car il vit très bien

dans des terrains secs et donc n’a pas besoin d’arrosage.

A savoir sur le tamaris

Le tamaris est bien connu pour sa floraison rose pâle

et abondante au printemps ou en été selon les variétés.

En France, il pousse essentiellement

dans le sud mais on le retrouve

également sur une grande partie de la face atlantique,

notamment pour sa grande résistance aux embruns.

Le vent rend cet arbuste particulièrement

attrayant lorsqu’il balaye

et en couche les fines branches,

alors, on ne se lasse pas du spectacle.

En revanche, il résiste assez peu aux fortes gelées

puisqu’il craint les températures inférieures à -5°.

Au niveau des espèces, la plupart ont des fleurs printanières

formant de nombreuses fleurs de couleur rose ou blanchâtre

mais certaines variétés fleurissent aussi en été,

voir même jusqu’à l’automne.

Les feuilles sont petites, alternes et écailleuses,

semblables à celles de certains conifères.

La « manne » récoltée par le peuple Hébreu

dans le désert (livre de l’Exode)

vient très probablement de cet arbuste.

0 vue0 commentaire

Posts similaires

Voir tout
bottom of page