top of page
  • Photo du rédacteurnenooke

Historique ( suite )


Le " show-biz" en raffole...

Le petit Boule ne se préoccupe guère de toutes ces intrigues. Il est partout a l'aise, dans l'aristocratie mondiale certes, mais tout particulièrement dans le milieu artistique. Parmi tous ses propriétaire, citons le chanteur Chaliapine, la meneuse de revues Mistinguett, le peintre Toulouse-Lautrec, les écrivains Colette, Francis Carco, Maurice Maeterlink, le dandy Bony de Castellane. Il est curieux de remarquer que, de nos jours, le Boule est toujours aussi apprécie dans ce milieu. Il est souvent le compagnon des antiquaires et des créateurs, qu ils soient de mode comme Yves Saint-Laurent ou de divertissement comme Coluche.

De ce fait, il figure de plus en plus souvent dans les pages des magazines a grand tirage. Sa petite gueule de star originale accroche le regard. En France, il devient donc de plus en plus populaire depuis une vingtaine d'annees. Il n'est qu'a regarder le nombre de naissances pour s'en convaincre .



... Et le " Boule" en pâtit :

Bien entendu, cette poussée ne se poursuit pas sans quelques inconvénients pour la race. Appâtes par la vente facile, nombre d'eleveurs, plus soucieux de gains rapides que de maintien de la qualité, font reproduire des sujets manquant de type qu'ils se procurent a bas prix . La race, très protegee par des éleveurs qui ne produisaient que des chiens inscrits au LOF ( Livre des Origines Français) jusqu'au debut des années 1990, se degrade malheureusement avec une production parallèle de chiens non inscrits, vendus a bas prix, qui hélas ! n'ont plus les caractéristiques précises du standard .





















159 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Комментарии


bottom of page