top of page
  • Photo du rédacteurnenooke

Les vins de Bordeaux /2

Dernière mise à jour : 29 déc. 2021




  • LES CÉPAGES

C'est grâce à un savant dosage , qui varie selon les sols et les types de vin ,opéré entre des cépages de caractères complémentaires que sont obtenus des vins équilibrés ayant leur

personnalité propre . pour les vins rouges , le cabernet ( cabernet franc, gros cabernet , cabernet sauvignon ) et le merlot sont les principaux cépages plantés sur 88% des surfaces .

Les cabernets donnent aux vins leur structure tannique ; le cabernet sauvignon , majoritaire dans le Médoc , est un cépage tardif, qui résiste bien à la pourriture , mais qui est d'une maturation difficile .

Le merlot , majoritaire à Pomerol , donne un vin plus souple , à évolution plus rapide , précoce et mûrissant bien , mais plus fragile , craignant la coulure , la gelée et la pourriture .

On peut citer encore la carminère , apparenté aux cabernets , et le petit verdot utilisé un peu en Médoc et dans les Graves.

Pour les vins blancs , le sémillon constitue la moitié des cépages avec un peu de colombard et surtout du sauvignon et de la muscadelle qui possèdent tous deux des arômes très fin et du merlot dans l'Entre-deux-mers .

L'âge des ceps est aussi un élément de la qualité des vins . La vigne ne produit son meilleur vin

qu'avec des pieds d'au moins dix ans , et elle continue à s'améliorer avec l'âge ; mais si la qualité augmente avec l'âge , la quantité diminue corrélativement et donc le rapport s'en ressent , ce qui représente des sacrifices pour le producteur .

Dans les vignobles de crus classés , les raisins de ceps non encore arrivés à maturité ne sont pas mélangés lors de la récolte , avec ceux des pieds en plein rapport . En attendant de pouvoir être incorporés dans la masse de la récolte _ il faut attendre 4 ou 5 ans pour cela _ ils sont utilisés pour les vins commercialisés comme bordeaux .

La vigne est plantée en rangs palissés avec une densité qui varie de 2500 pieds à l'hectare dans les vignes hautes et larges , 4000 pieds dans l'Entre-deux-mer et 10000 pieds dans les grands crus du Médoc et des Graves .


LA CULTURE DE LA VIGNE


Tout au long de l'année , la vigne nécessite des soins constants et vigilants . C'est en Médoc qu'a été découverte , en 1885 , la " bouille bordelaise " -- mélange de sulfate de cuivre et de

chaux -- qui a permis de lutter efficacement contre le mildiou . Bien qu'il existe actuellement d'autres produits pour traiter la vigne, la bouillie bordelaise, en raison de son efficacité est encore utilisée en France et dans le monde entier . La constante amélioration de la culture de la vigne et de la vinification due aux efforts des viticulteurs pour rechercher et utiliser les techniques les plus récentes et appropriées , a contribué , depuis quelques années , à augmenter le nombre des millésimes de qualité et à diminuer celui des millésimes médiocres .


LA MISE EN BOUTEILLE


Depuis très longtemps , dans les grands crus , elle est effectuée à la propriété . Pour les autres crus , d'appellation générique ou régionale , la majorité des exploitants procédait à la transformation du raisin en vin puis vendait la récolte -- directement ou par l'entremise d'un courtier -- à un négociant qui assurait l'élevage du vin , sa mise en bouteille et sa distribution ; ce qui évitait , en particulier , au viticulteur la lourde charge financière du stockage des récoltes . On constate sur ce point une évolution depuis plusieurs années : la grande majorité des vins d'appellation contrôlée est élevée et stockée par les viticulteurs qui ont les moyens techniques voulus pour vinifier et mettre en bouteille eux-même . A cet égard , les caves coopératives ont contribué à cette évolution par la création d'unions assurant le conditionnement et la commercialisation des vins .





t






6 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments


bottom of page